(Crédit: DR)

André Kaspi sur Radio J : avec Joe Biden « la position des Etats-Unis est moins favorable à Israël »

Invité ce matin sur Radio J, André Kaspi, spécialiste de l’histoire des Etats-Unis, s’est exprimé sur l’actualité dense de ce pays. Il a évoqué les débuts de Joe Biden à la Maison-Blanche, sa présence sur la scène internationale avec Israël mais aussi la crise sanitaire et le procès de Derek Chauvin.

Au micro d’Ilana Ferhadian ce matin, André Kaspi a parlé de la politique internationale menée par le nouveau président américain. L’historien pense que « la position des Etats-Unis est moins favorable à Israël qu’elle ne l’était sous Donald Trump ». Joe Biden cherche à se détacher des Israéliens sans pour autant revenir sur l’ambassade des Etats-Unis placée à Jérusalem ou sur les accords d’Abraham, des décisions actées sous la présidence de Donald Trump.

André Kaspi a ensuite évoqué la situation intérieure des Etats-Unis. La Covid est la troisième cause de décès en 2020. La guerre contre le virus est loin d’être gagnée comme l’a reconnu Joe Biden, malgré les 100 millions de doses de vaccins déjà injectées. Mais selon André Kaspi, « il ne faut pas oublier que les Etats-Unis comptent une population de 330 millions d’habitants« . Le combat s’avère compliqué également en raison de la grandeur du territoire « tout simplement parce que c’est extrêmement difficile de gérer un pays aussi vaste et aussi divers que sont les Etats-Unis ».

Mais le nouveau président essaye de satisfaire tout le monde. Joe Biden est aux antipodes de Donald Trump en mettant l’accent sur la diversité. André Kaspi en parle. L’aile gauche du parti démocrate est « très remuante » et se manifeste « surtout autour de ces quatre représentantes qui siègent à la chambre des représentants ». Très marquées par « les luttes actuelles » ces femmes insistent sur la « nécessité de combattre les discriminations envers les femmes, ainsi que le racisme encore très présent aux Etats-Unis ».
C’est dans ce contexte que se déroule le procès de Derek Chauvin. Le policier est accusé du meurtre de Georges Floyd, un afro-américain tué le 25 mai 2020. Les témoins en faveur et contre lui comparaissent actuellement. « Accusé d’avoir commis un meurtre par imprudence » comme le déclare André Kaspi, il est également jugé  » pour avoir appliqué les méthodes prévus par la police en général et par la police du Minnesota en particulier « . Ayant pour but de dédommager la famille de Georges Floyd, le procès doit déterminer si l’accusé est coupable, et donc indemniser la famille.

La lutte contre les discriminations est donc forte aux Etats-Unis. Les Juifs américains en témoignent également. Selon une enquête de l’Anti- Defamation League, 63% d’entre eux ont vécus un incident ou une agression à caractère antisémite. Des chiffres qui laissent André Kaspi « sceptique » même s’il affirme que la « société américaine est violente« , que « l’antisémitisme a toujours existé » et que pour résoudre ces dilemmes, de grands organismes puissants le combatte « que ce soit au sein de la communauté juive ou en dehors de celle-ci ».

Marie Simandoux