James Levine en 2006 à Boston Crédit: Michael Dwyer/AP/SIPA

James Levine, l’un des plus grands chefs d’orchestre du monde, est mort à 77 ans

Directeur musical du Metropolitan Opera de New-York pendant quarante ans, il avait été suspendu de ses fonctions en 2017 après des accusations d’abus sexuels.

Son décès remonte au 9 mars à Palm Springs en Californie mais il n’a été annoncé que hier. James Levine est mort à 77 ans.
Né dans une famille juive de Cincinatti en 1943, la musique tient une place importante dès son plus jeune âge. Son grand-père maternel fut hazzan (chantre) à la synagogue. Très doué, James Levine se produit déjà au piano à dix ans.
Nommé directeur musical du Metropolitan Opera de New-York en 1976, dont il a dirigé l’orchestre plus de 2550 fois, Levine a transformé l’institution, en mélangeant les piliers du répertoire classique, comme le Nabucco de Verdi et les symphonies de Mozart, et des œuvres contemporaines. Grâce à son travail, le Metropolitan Opera de New-York, créée en 1880, est redevenue l’une des salles de musique classique les plus célèbres au monde. James Levine a été également le directeur musical de l’Orchestre symphonique de Boston au début des années 2000 et du Philharmonique de Munich de 1999 à 2004.


Soucis de santé et accusations d’abus sexuels

A partir de 2006, James Levine doit faire face à plusieurs problèmes de santé et notamment à la maladie de Parkison. Il renonce finalement à la direction musicale du Metropolitan Opera de New-York en 2016 et il est nommé directeur musical honoraire. Mais en décembre 2017, il est suspendu de ses fonctions. Des témoignages publiés dans le New-York Times l’accusent d’abus sexuels. Un homme accuse le chef d’orchestre d’attouchements à partir de 1985, alors qu’il était mineur, jusqu’en 1993. Trois autres hommes ont également affirmé publiquement avoir été agressés sexuellement par James Levine, même s’il n’a pas été poursuivi par la justice. En mars 2018, après avoir mené son enquête et confirmé l’existence de « preuves crédibles » de « harcèlement » et de « comportement abusif sexuellement », le Metropolitan Opera avait mis fin à toutes les fonctions occupées par James Levine au sein de l’institution. Une triste fin pour un musicien et un chef d’orchestre de génie.

Christophe Dard