(Crédit: Twitter)

Joe Biden: je suis fier qu’Israël n’ait pas de plus grand ami que les Etats-Unis

Le président américain, Joe Biden, a envoyé une lettre de félicitations au Musée du peuple juif de Tel Aviv pour commémorer sa réouverture. La lettre, adressée à l’ancien ambassadeur des États-Unis en Roumanie, Alfred H. Moses, qui siège également au conseil d’administration du musée, le félicite pour la réouverture et loue l’installation comme un « message nécessaire à une époque où tant cherche à nous diviser, et tant de gens ont du mal à se connecter. « Le peuple juif et son histoire ont toujours occupé une place spéciale dans mon cœur », a écrit le chef de l’Etat dans sa lettre. « Au cours de ma carrière, j’ai eu l’honneur de rencontrer et de travailler avec tous les premiers ministres israéliens depuis Golda Meir. J’ai eu la chance de nouer des liens d’amitié avec de grands dirigeants juifs comme Tom Lantos et Elie Wiesel et d’apprendre d’eux. Et toutes ces expériences continuent de me façonner en tant que président des États-Unis », a ajouté Joe Biden.

Pas de meilleur ami que les USA

Le président a parlé de la relation entre Israël et les États-Unis, notant que les deux sont « de grands partenaires, et le lien entre nos deux pays reste incassable aujourd’hui, comme il l’a été depuis onze minutes après la fondation d’Israël ». « Je suis fier qu’Israël n’ait pas de meilleur ami que les États-Unis », a-t-il affirmé. Discutant du concept de tikkoun olam  (réparation du monde), le président américain a expliqué que le concept représentait « l’engagement du peuple juif à œuvrer pour l’amélioration de toute l’humanité », ajoutant qu’il était nécessaire de poursuivre la tradition pour assurer la paix et la sécurité en l’avenir pour tous.

Gabriel Attal