(Crédit: DR)

Des appareils de précision à base cellulaire du Hezbollah utilisés lors des frappes en Irak visant des bases

Les roquettes lancées sur la base Ein al-Assad en Irak ce mercredi matin auraie été activées à distance à l’aide d’un réseau cellulaire (4G), affirme un haut responsable de la sécurité en Irak au Israël Hayom. Les systèmes de lancement auraient apparemment des dispositifs de précision qui sont également aux mains du Hezbollah au Liban.

Au moins dix roquettes ont été lancées sur la base aérienne où se trouvent des forces américaines, irakiennes et même britanniques. L’attaque a eu lieu à 7h20 heure locale, a déclaré le porte-parole de la Coalition, le colonel Wayne Maruto. Un haut responsable irakien a affirmé qu’environ treize roquettes avaient été tirées à une distance de huit kilomètres en direction de la base d’Ein al-Assad. « Les forces de la coalition sont en Irak pour combattre Daech, suite à une invitation du gouvernement irakien », a tweeté l’ambassadeur britannique à Bagdad Stephen Hickey. Il a précisé: « Ces attaques terroristes sapent la lutte contre le groupe Etat islamique et la stabilité de l’Irak. »

Gabriel Attal