(Crédit: DR)

Covid-19 en France: conférence de presse de Jean Castex à 18h

Les derniers chiffres ne sont pas bons: 31 519 nouveaux cas ont été recensés en 24h en France, du jamais vu depuis novembre dernier. 25 614 patients sont à l’hôpital et 1636 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures.

Quatre régions sont aujourd’hui surveillées de près pour des taux de contaminations élevés à la Covid-19 , l’Ile-de-France, les Hauts-de-France, la Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Grand Est. Une dizaine de départements inquiètent les autorités mais nous ne savons pas lesquels. La liste sera dévoilée dans la journée. Dans les quatre régions concernées, Olivier Véran a déclaré hier : « Partout où ce sera nécessaire, nous agirons en responsabilité ».
Si nous ignorons le détail des restrictions qui pourraient être annoncées ce soir, un confinement le week-end fait partie des pistes privilégiées par l’exécutif comme cela sera le cas dès ce week-end à Nice et sur le littoral azuréen ainsi qu’à Dunkerque et son agglomération.
Mais des confinements locaux et le week-end suffiront-ils? Selon Rémi Salomon, président de la commission médicale de l’AP-HP, invité de BFM TV ce matin, la réponse est non: « Il faut vraiment diminuer les interactions sept jours sur sept et il faut donc éviter que les gens se rencontrent en dehors du cercle familial le plus possible « .

Depuis ce matin, les médecins généralistes peuvent vacciner leurs patients
La campagne de vaccination entre dans une nouvelle phase. 29 000 médecins (sur les 54 000 dénombrés dans le pays) peuvent administrer le vaccin AstraZeneca dans leurs cabinets. Les injections seront destinées aux patients qu’ils identifient comme étant les plus à risque. Dans son rapport daté du 19 février, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) relevait 149 patients ayant développé des effets secondaires après une première injection du vaccin AstraZeneca entre le 6 et le 10 février dernier. Sur un total de 10 000 personnes vaccinées avec ce sérum durant cette période, la part de patients ayant développé des effets secondaires est de 1,5% environ. 
Par ailleurs, la vaccination est ouverte ce jeudi dans les entreprises pour les salariés de 50 à 64 ans atteints de comorbidités et seulement s’ils le souhaitent. Pour l’heure, plus de 2 millions 656 000 français ont reçu leur première dose de vaccin dont plus de 318 000 les deux doses.

Christophe Dard