(Crédit: DR)

Benyamin Netanyahou espère rouvrir toute l’économie israélienne en avril

En attendant, la fête de Pourim sera particulière cette année, sous couvre-feu nocturne à partir de ce soir, de 20h30 à 5 heures du matin.

Un plan pour un retour progressif à une vie normale en Israël…. C’est ce qu’a présenté le Premier ministre israélien à la télévision hier soir. Ce plan en cinq étapes prévoit une réouverture complète de l’économie en avril, en fonction bien sûr de l’évolution de la situation sanitaire. De nombreux médecins se sont jusqu’à présent montrés assez prudents sur cette échéance.
Benyamin Netanyahou a aussi exhorté une nouvelle fois les Israéliens à se faire vacciner.  » Dans le monde entier les citoyens attendent les vaccins, en Israël ce sont les vaccins qui attendent les citoyens, et cela doit changer immédiatement « . L’objectif fixé par Benyamin Netanyahou est d’atteindre les 6,2 millions de vaccinés.

Des centaines de personnes font la fête sans masques à Tel-Aviv

En attendant, à partir de ce soir, Israël va connaître un couvre-feu pour trois nuits consécutives, de 20h30 à 5 heures du matin, afin d’éviter une hausse des contaminations à l’occasion de Pourim. Mais certains ont déjà commencé à faire la fête sans respecter les gestes barrières. Comme l’ont montré des vidéos sur les réseaux sociaux, des centaines de personnes ont fait la fête aux abords d’un bar de Tel-Aviv, sans aucune distanciation sociale, sans port du masque, un verre à la main. La police est intervenue. Cette fête a déclenché la colère du ministre de la santé Yuli Edelstein qui a accusé les organisateurs et les fêtards d’être à l’origine d’une possible hausse des contaminations et des décès. Nachman Ash, chargé de la lutte contre le coronavirus en Israël, a évoqué des images  » scandaleuses «  et l’irresponsabilité des participants à cette fête.

Christophe Dard