(Crédit: DR)

Cédric O sur Radio J: « les cyberattaques sont endémiques de notre société »

Le Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques était l’invité de Christophe Barbier ce matin.

Au micro de radio J, Cédric O est d’abord revenu sur les cyberattaques récentes, notamment sur les données médicales de 500 000 patients volées et publiées sur internet:  » c’est un danger qui nous menace tous. Les cyberattaques ont été multipliées par quatre entre 2019 et 2020. Cela nous concerne tous. Les conséquences peuvent être très graves « .
Concernant les cyberattaques des hôpitaux de Dax et de Villefranche-sur-Saône, le secrétaire d’état au numérique l’assure:  » L’Etat ne paie jamais de rançon. Payer c’est entretenir cette cybercriminalité « .

13 millions de Français ont téléchargé TousAntiCovid
Concernant cette application, Cédric O précise que 85 à 86000 utilisateurs ont reçu une notification et qu’il n’y a aucun risque de s’inquiéter pour ses données lorsque l’on télécharge TousAntiCovid. Alors qu’Israël, dans le cadre de sa politique vaccinale, a ouvert ses données, Cédric O précise qu’en France cela serait difficile à mettre en place.

Pas de passeport vaccinal pour le moment
Toujours au micro de Christophe Barbier, Cédric O affirme que le gouvernement n’a pas encore discuté de la manière dont le passeport vaccinal se mettrait en place, et a rappelé que cela devait être décidé au niveau européen.

 » Il y a une forme d’incompétence ou une très grande hypocrisie  » de la part de Jordan Bardella
Le vice-président du Rassemblement National (et Marion Maréchal Le Pen) ont dénoncé le blocage temporaire de leur page Facebook après des messages sur Génération Identitaire, qui devrait être dissous dans les prochains jours par le Ministère de l’Intérieur. Cédric O s’étonne d’un deux poids deux mesures entre les propos de Jordan Bardella et le fait que son parti, le RN, n’a pas voté un amendement, dans le cadre du projet de loi confortant les principes républicains, qui met sous supervision du CSA la politique de modération des grandes plateformes.
Enfin, concernant le lien fait par Gérald Darmanin entre les réseaux sociaux et le phénomène de rixes entre bandes rivales, suite aux événements tragiques dans l’Essonne, Cédric O se garde de «  jeter la responsabilité sur les réseaux sociaux. Mais ils ont une responsabilité dans l’accélération de la haine en ligne « .

Christophe Dard