(Crédit: capture d'écran Twitter)

Etats-Unis: Donald Trump doit remettre à la justice ses déclarations de revenu

C’est un nouveau coup dur pour l’ex-locataire de la Maison-Blanche alors que selon certains médias, il pourrait annoncer ce week-end sa candidature à la présidentielle de 2024.

Donald Trump avait pensé y échapper… La Cour suprême le rappelle à l’ordre. Contrairement aux autres présidents récents de l’histoire des Etats-Unis, Donald Trump n’a jamais voulu dévoiler ses déclarations fiscales pendant les quatre années de son mandat. Mais la Cour suprême a rejeté, lundi 22 février, la demande d’annulation de la décision d’un juge fédéral qui avait ordonné la remise de huit ans de déclarations fiscales et bancaires au procureur de Manhattan, Cyrus Vance.


Cette décision de la plus haute juridiction des Etats-Unis peut-être lourde de conséquences pour le prédécesseur de Joe Biden car le procureur de Manhattan peut ainsi poursuivre son enquête commencée en 2016. Initialement centrée sur des paiements effectués, avant la présidentielle de 2016, à deux maîtresses présumées de celui qui allait être élu cette année-là face à Hillary Clinton, les investigations de Cyrus Vance examinent désormais de possibles allégations de fraude fiscale, fraude aux assurances ou fraude bancaire.
Donald Trump risque, à terme, une inculpation et la prison. Contrairement aux délits fédéraux, les violations de lois des Etats ne peuvent pas faire l’objet d’une grâce par le président des Etats-Unis.


La Cour suprême avait déjà sommé Donald Trump et son cabinet comptable de transmettre ces documents à la justice. C’était l’été dernier. Mais les avocats du 45ème président des Etats-Unis avaient contesté l’étendue des documents demandés.
Privé de Twitter pour s’exprimer, Donald Trump a évoqué dans un communiqué une « chasse aux sorcières » et selon lui, les procureurs new-yorkais utilisent « le droit comme une arme ». Il ajoute  » Je continuerai à me battre, comme je le fais depuis cinq ans (avant même d’être élu) en dépit de tous les crimes électoraux perpétrés contre moi. Et nous gagnerons « .

Déjà en campagne pour la présidentielle de 2024 ?

Malgré ce revers, Donald Trump pourrait annoncer dimanche sa candidature à la présidentielle de 2024 lors de la Conférence d’action politique conservatrice à Orlando en Floride, le rendez-vous annuel des militants conservateurs. C’est ce qu’annonce le site d’information Axios, citant le proche entourage de Donald Trump. Le président battu lors de la présidentielle du 3 novembre dernier ne sera donc pas resté bien longtemps loin des radars politiques. En 2024, Donald Trump aura alors 78 ans.

Christophe Dard