(Crédit: ministère israélien de la Santé)

Covid-19: Les autorités sanitaires israéliennes réclament la plus grande prudence

Alors que le pays a entamé dimanche 21 février une levée partielle des restrictions en vigueur depuis plusieurs semaines, les menaces d’un nouveau renforcement des limitations voire même d’un quatrième confinement restent toujours d’actualité.

Des salles de sport et des magasins qui accueillent du public… Ces images avaient disparu ces dernières semaines et le soulagement était bien visible sur les visages de milliers d’Israéliens ce dimanche 21 février.
Mais il ne faut pas se réjouir trop vite, surtout à un peu plus de trois jours de la fête de Pourim qui débutera jeudi soir. Le professeur Nachman Ash, le coordinateur de la lutte contre le coronavirus en Israël depuis octobre 2020, a été très clair: « La pandémie n’est pas encore derrière nous ». Il rappelle que les prières sont autorisés pour Pourim, tout en respectant les règles sanitaires, mais les grands repas sont proscrits tout comme les fêtes. Si les cas de coronavirus augmentent considérablement après Pourim, de nouvelles restrictions voire à un 4e confinement général pourraient être mis en place.
Nachman Ash a également affirmé, dimanche 21 février, qu’un variant du virus, originaire d’Ouganda, avait été détecté dans le pays. Il n’a pas donné davantage de détails.

Christophe Dard