(Crédit: DR)

Covid-19: Confinement partiel du littoral des Alpes-Maritimes pour deux week-ends

C’est la première fois qu’un confinement local est décrété sur le territoire métropolitain.

Les annonces étaient très attendues dans le département le plus touché par la hausse des contaminations à la Covid-19. Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé à la mi-journée plusieurs restrictions pour endiguer la progression du coronavirus alors que le ministre de la santé Olivier Véran avait demandé samedi de nouvelles mesures.

Un confinement partiel à Nice les deux prochains week-ends

C’est la mesure la plus importante et inédite en France métropolitaine jusqu’à présent. Nice mais aussi « l’aire urbaine littorale », de Menton à Théoule-sur-Mer (qui abrite près de 90% de la population du département) vont se voir appliquer un « confinement partiel » durant les deux prochains week-ends. Concrètement, du vendredi soir à 18 heures au lundi matin à 6 heures, les déplacements seront interdits sauf dérogation (courses alimentaires, rendez-vous médical, promenades et activités sportives limitées à une heure et dans un rayon de 5 km autour du domicile…).

La fermeture des commerces de plus de 5 000 m² à partir de demain, mardi 23 février

Les pharmacies et les commerces alimentaires ne sont pas concernés. Ces commerces seront autorisés à maintenir une activité de « click and collect » et de livraison à domicile.

Renforcement des contrôles aux frontières

Cela concerne les voies routières, ferroviaires et aériennes, notamment avec l’Italie voisine.

Ce 22 février, le taux d’incidence dans les Alpes-Maritimes est de 588 cas pour 100 000 habitants (sur une semaine), d’après l’agence régionale de santé, contre 190 cas pour 100 000 habitants au niveau national). Le taux du variant britannique est supérieur à 50 %.

Christophe Dard