(Crédit: GPO)

Un variant israélien résistant aux vaccins ne serait pas surprenant, prévient Ronni Gamzu

L’ancien coordinateur coronavirus d’Israël, Ronni Gamzu, a prévenu jeudi 18 février qu’un variant né dans l’Etat hébreu, résistant aux différents vaccins, ne serait pas surprenant. S’exprimant alors que le variant britannique du virus devient de plus en plus dominant en Israël et représente désormais la grande majorité des cas, le professeur a affirmé que l’Etat hébreu pourrait voir un « variant d’évasion ». Ronni Gamzu a été interrogé lors d’un point de presse sur la possibilité qu’une mutation israélienne émerge, et a répondu: « Il ne sera pas surprenant de voir cela car Israël a, d’une part, un niveau relativement élevé d’incidence de coronavirus, de nouveaux cas, et un taux de transmission encore élevé, alors que d’un autre côté nous avons un taux de vaccination élevé. »

« Rejoindre ces deux facteurs peut entraîner une pression dans la théorie de l’évolution pour une mutation d’échappement », a-t-il ajouté, en utilisant une phrase qui décrit une variante du virus qui défie la réponse immunitaire humaine générée par un vaccin. « Il pourrait être. Nous l’examinons », a-t-il précisé. Ronni Gamzu a expliqué: « Nous faisons de plus en plus de séquençage. Dans mon hôpital, chaque cas de coronavirus est séquencé pour rechercher la variante britannique, la variante sud-africaine, la variante brésilienne et d’autres enfants de la mutation – non seulement dans la protéine de pointe [qui a été la source de la plupart des mutations] mais dans le virus entier. »

Le professeur optimiste pour l’immunité collective

Ronni Gamzu a expliqué qu’il était optimiste quant à l’immunité collective pour les personnes âgées. « Même si vous n’atteignez pas l’immunité collective dans votre population totale, vous atteignez une dynamique d’immunité collective une fois que vous avez couvert le groupe d’âge à haut risque [avec des vaccins] », a lancé le professeur. Sa logique était que la majorité des contacts sociaux a lieu entre des personnes d’âges similaires, et par conséquent, comme la grande majorité des personnes âgées d’Israël sont maintenant vaccinées, cela donnera aux plus vulnérables de la société un degré de protection collective.

Le directeur du centre médical Ichilov de Tel Aviv a déclaré dans son exposé qu’Israël devrait reprendre les voyages internationaux dans les deux semaines, et a exprimé son soutien à la notion de passeports spéciaux pour les vaccinés: « Je crois qu’Israël devrait ouvrir les cieux, ouvrir les voyages et le faire de manière sûre. »

Gabriel Attal