(Crédit: NASA)

Le robot de la NASA Perseverance a atterri sur Mars avec succès

Le robot de la NASA Perseverance s’est posé sur Mars jeudi 18 février avec succès, peu avant 22h, heure française. Des applaudissements et des cris de joie ont retenti dans la salle de contrôle de Pasadena, en Californie près de Los Angeles. Le robot a effectué une descente périlleuse et a atterri sur le cratère Jezero, le site d’atterrissage le plus dangereux jamais tenté, en raison de son relief. Perseverance est le véhicule le plus gros jamais envoyé sur la planète rouge. Il pèse une tonne et est équipe d’un bras robotique de plus de deux mètres.

Le robot a traversé l’espace pendant près de sept mois, parcourant 472 millions de km avant de percer l’atmosphère martienne à 19 000 km/h pour commencer sa descente à la surface de la planète. Quelques instants après l’atterrissage, Perseverance a renvoyé ses premières images en noir et blanc de la surface martienne, l’une d’elles montrant l’ombre du robot projetée sur le site d’atterrissage désolé et rocheux.

Le chef par intérim de la NASA, Steve Jurczyk, a qualifié cela de « réalisation incroyable », ajoutant: « Je ne peux pas vous dire à quel point j’étais submergé par l’émotion. » Le chef de projet adjoint de l’engin volant, Matt Wallace, a affirmé que les systèmes de descente et d’atterrissage « fonctionnaient parfaitement ». Deux missions ultérieures sur Mars sont prévues pour récupérer les échantillons et les renvoyer à la NASA au cours de la prochaine décennie, en collaboration avec l’Agence spatiale européenne. Le président américain Joe Biden, en suivant la couverture de l’événement par la NASA à la Maison Blanche, a envoyé ses félicitations sur Twitter: « Aujourd’hui a prouvé une fois de plus qu’avec le pouvoir de la science et l’ingéniosité américaine, rien n’est au-delà du domaine du possible. »

De la vie sur Mars ?

Les scientifiques de la NASA ont décrit Persévérance comme la plus ambitieuse des 20 missions américaines sur Mars remontant au survol du vaisseau spatial Mariner en 1965. Plus grand et regorgeant d’instruments que les quatre engins martiens qui l’ont précédé, Perseverance est sur le point de s’appuyer sur les découvertes précédentes selon lesquelles de l’eau liquide coulait autrefois sur la surface martienne et que du carbone et d’autres minéraux modifiés par l’eau et considérés comme des précurseurs de l’évolution de la vie étaient présents. La charge utile de Perseverance comprend également des projets de démonstration qui pourraient aider à ouvrir la voie à une éventuelle exploration humaine de Mars, y compris un appareil permettant de convertir le dioxyde de carbone de l’atmosphère martienne en oxygène pur.

Le prédécesseur de Perseverance, l’engin Curiosity, a atterri en 2012 et reste en service, tout comme l’atterrisseur fixe InSight, arrivé en 2018 pour étudier l’intérieur profond de Mars.

Gabriel Attal