(Crédit: UNRWA)

L’UNRWA continuer à enseigner la haine après avoir affirmé le contraire

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a continué d’inclure la rhétorique haineuse dans son programme bien qu’il prétende avoir abandonné ce matériel, selon une étude de l’institut de surveillance de la paix et de la tolérance culturelle dans l’enseignement scolaire (IMPACT-se) mercredi 17 février. Selon le rapport, le matériel produit par l’UNRWA distribué après avoir promis de supprimer les contenus violents ou haineux contenait encore une rhétorique glorifiant le djihad et la violence et comprenait des textes condamnant la normalisation entre Israël et les États arabes et des références fréquentes à Israël comme « l’ennemi » ou « l’occupation ». De même, les cartes d’Israël sont toujours complètement supprimées.

La campagne pour changer le matériel pédagogique de l’UNRWA est intervenue après qu’IMPACT-se a fait pression sur l’ONU pour qu’elle reconnaisse l’existence d’un tel contenu haineux dans les manuels de mars 2020 à septembre 2020. L’UNRWA a reconnu par la suite que le contenu du livre, produit par son personnel, était inapproprié. La pression est également venue des pays donateurs qui ont exprimé des inquiétudes au sujet du matériel. « Le gouvernement fédéral se félicite du fait que l’UNRWA ait indépendamment découvert le problème et réagi rapidement », lit-on dans une déclaration du plus grand donateur, l’Allemagne.

Gabriel Attal