(Crédit: DR)

Mohsen Fakhrizadeh: le ministre iranien des Renseignements sous le feu des critiques

Après avoir déclaré qu’un des membres des forces armées était impliqué dans l’assassinat du physicien Mohsen Fakhrizadeh, le ministre des renseignements, Mahmoud Alavi, est sous le feu des critiques. Par communiqué, le général des forces armées conteste les propos du chef des services de renseignements. Il affirme que le suspect est un stagiaire de l’armée iranienne en 2014 mais qu’il a été renvoyé la même année pour des questions morales et d’addiction. Selon le général des forces armées, l’individu n’a « jamais été recruté officiellement » mais en tant que civil, il « relève de la compétence du ministère du Renseignement » en ce qui concerne sa surveillance. Le scientifique Mohsen Fakhrizadeh avait été abattu le 27 novembre dernier. Téhéran avait accusé sans preuves Israël d’être à l’origine de cette élimination.

Christophe Dard