(Crédit: caisse d'assurance santé Clalit)

25% des Israéliens qui ne sont pas vaccinés n’ont pas du tout l’intention de le faire

Les Israéliens qui ne se sont pas vaccinés ont plusieurs inquiétudes concernant les vaccins, et un nombre important d’entre eux n’ont pas l’intention de se faire vacciner, selon un sondage de Channel 12 révélé mardi 16 février. 41% ont déclaré craindre d’éventuels effets secondaires; 30% ne sont pas sûrs que le vaccin est efficace; 27% se feront vacciner bientôt; 10% ont cité des informations sur les réseaux sociaux et 4% ont déclaré que les incitations étaient insuffisantes. Environ 25% ont déclaré qu’ils n’avaient aucune intention de vacciner. Lorsqu’on leur a demandé si les restrictions prévues sur l’accès aux diverses activités pour les personnes qui ne vaccinent pas peuvent les persuader de se faire vacciner, 46% ont répondu non, 31% ont répondu oui et 23% ont répondu qu’elles ne savaient pas.

L’enquête a été menée dans le cadre d’un sondage plus large sur les opinions politiques des Israéliens, qui a été mené auprès de 503 adultes qui constituent un échantillon représentatif de la population israélienne, avec une marge d’erreur de 4,4%. Cependant, il n’a pas été précisé combien de personnes interrogées constituaient le groupe non vacciné. Un autre sondage mardi a révélé que, malgré une forte augmentation des infections chez les enfants, seuls 41% des parents israéliens déclaré avoir l’intention de vacciner leurs enfants. Le sondage, mené par l’institut de recherche Rushinek, a indiqué que 29% des parents ne prévoient pas de vacciner leurs enfants de 6 à 15 ans, 30% ne sont pas sûrs et 41% prévoient de le faire, d’après Channel 13.

Gabriel Attal