(Crédit: armée américaine)

Un soldat américain blessé dans une attaque à la roquette en Irak

Plusieurs roquettes visant une base aérienne dans la région du Kurdistan irakien a tué lundi un entrepreneur civil étranger et en a blessé cinq autres, dont un soldat américain. Vers 21h30, heure locale, plusieurs fortes explosions ont été entendues dans la banlieue nord-ouest d’Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien, selon l’AFP. Des sources de sécurité irakiennes et occidentales ont déclaré qu’au moins trois roquettes ont été tirées en direction de l’aéroport de la ville, où des troupes étrangères sont basées dans le cadre d’une alliance internationale combattant le groupe État islamique (EI). Deux autres roquettes ont frappé des quartiers résidentiels à la périphérie d’Erbil. L’attaque était la première fois que des installations militaires ou diplomatiques occidentales étaient ciblées en Irak en près de deux mois et la première fois que cela se produisait depuis que le président américain Joe Biden a pris ses fonctions.

Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, a appelé lundi à une enquête sur cette attaque qui a causé la mort d’un employé civil étranger. Il a par ailleurs promis que Washington « demandera des comptes » aux auteurs. « Nous sommes indignés par l’attaque aux roquettes d’aujourd’hui dans la région irakienne du Kurdistan », a-t-il fait savoir dans une déclaration, précisant avoir contacté le Premier ministre du gouvernement régional kurde Masrour Barzani.

Gabriel Attal