(Crédit: François Gardy/Institut Pasteur)

Johnson & Johnson demande à l’Agence américaine des médicaments d’approuver son vaccin

Le laboratoire pharmaceutique américain, Johnson & Johnson, a demandé jeudi 4 février aux régulateurs américains d’approuver le premier vaccin contre le coronavirus à dose unique au monde. Le vaccin de J & J était sûr et offrait une forte protection contre des formes modérée à sévère de la Covid-19, selon les résultats préliminaires d’une étude internationale massive. L’Agence américaine des vaccins (FDA) demande à ses conseillers indépendants de débattre publiquement de toutes les données derrière le vaccin à dose unique – tout comme ses concurrents ont été examinés au microscope – avant de décider s’il faut donner le feu vert à une troisième option de vaccin aux États-Unis. Elle se réunira le 26 février. Le vaccin à dose unique est efficace à 66% contre des formes modérée à sévère du coronavirus, selon les premiers résultats d’une étude portant sur 44 000 personnes aux États-Unis, en Amérique latine et en Afrique du Sud.

Gabriel Attal