(Crédit: IFRI)

Marc Hecker sur Radio J: « On essaye de détecter la dissimulation chez les individus radicalisés »

Le directeur de la recherche de l’Institut Français des Relations Internationales (IFRI), Marc Hecker, était l’invité de Steve Nadjar dans le journal de 14h ce jeudi après-midi sur Radio J. Il est revenu sur sa dernière note intitulée « Djihadistes un jour, djihadistes toujours ? » « Il y a des islamologues, des aumôniers, des imams qui travaillent dans ce programme et qui cherchent vraiment à agir sur la vision du monde de ces individus, qui cherchent à leur montrer qu’il y a une autre manière de pratiquer son Islam que la manière prônée par Daesh ou Al-Qaïda. Là on est beaucoup plus dans la déradicalisation que dans le désengagement. (…) On peut essayer de multiplier les contrôles. Le suivi peut aller jusqu’à 20 heures par semaine pour les individus les plus dangereux, ceux qui ont le plus besoin d’un accompagnement, pendant plusieurs mois avec des intervenants de différentes disciplines. En croisant ces regards et en ayant un suivi extrêmement intensif, ils essayent de détecter l’éventuelle dissimulation chez ces individus radicalisés, la taqîya », a déclaré Marc Hecker.

Gabriel Attal