(Crédit: DR)

Le Hamas exhorte Mahmoud Abbas à lever les sanctions contre Gaza pour faciliter élections

La participation du Hamas aux prochaines élections générales palestiniennes dépend du résultat d’une réunion des factions palestiniennes en Egypte la semaine prochaine, a déclaré ce mercredi le membre du bureau politique du Hamas, Khalil al-Hayya. S’adressant aux journalistes de l’enclave côtière, Al-Hayya a affirmé que le groupe terroriste palestinien n’avait toujours pas décidé de sa participation aux élections. Les dirigeants de plusieurs factions palestiniennes devraient lancer un « dialogue national » au Caire le 8 février pour parvenir à un accord sur les élections générales. Al-Hayya faisait référence aux élections du Parlement palestinien, du Conseil législatif palestinien et du Conseil national palestinien, l’organe législatif de l’OLP. Les élections législatives devraient avoir lieu le 22 mai, tandis que l’élection du Conseil national palestinien est prévue pour la fin août. L’élection présidentielle devrait avoir lieu le 31 juillet. Il est peu probable que le Hamas participe à l’élection présidentielle.

Al-Hayya a appelé l’Autorité Palestinienne (AP) à lever les sanctions qu’elle a imposées à la bande de Gaza en 2017, y compris la suspension des salaires de milliers d’anciens fonctionnaires et des allocations pour les familles de Palestiniens blessés ou tués lors d’affrontements avec Israël. « Il est temps de lever les sanctions imposées à la bande de Gaza », a lancé Al-Hayya. « C’est une demande populaire. Il est temps de mettre fin aux sanctions. Nous appelons nos frères de l’Autorité palestinienne et du Fatah à mettre fin aux sanctions. »

Gabriel Attal