(Crédit: Tsahal)

Le gouvernement israélien et Tsahal travaillent sur le budget d’une éventuelle frappe contre l’Iran

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, le chef d’état-major, Aviv Kochavi, les ministres des Finances et de la Défense et des responsables financiers et militaires ont participé lundi 1er février à une grande réunion au bureau du chef du gouvernement pour discuter du budget requis pour une éventuelle frappe contre l’Iran si cela était jugé nécessaire, selon la radio publique Kan News. La réunion intervient moins d’une semaine après que Kochavi a déclaré qu’il avait ordonné que les plans opérationnels pour frapper le programme nucléaire iranien soient prêts si nécessaire, mais s’il fallait utiliser ces plans et dans quelles circonstances était une décision de l’échelon politique. Le cabinet de sécurité israélien doit se réunir dimanche après-midi pour discuter de la situation avec l’Iran et des craintes par rapport au fait que les Etats-Unis reviennent dans l’accord nucléaire. Ce sera la première réunion du cabinet depuis plus d’un mois et depuis que le président américain Joe Biden a prêté serment à Washington.

Une attaque terroriste iranienne planifiée contre une ambassade israélienne en Afrique de l’Est a été récemment déjouée, selon Kan News. L’Iran aurait envoyé des agents dans un pays d’Afrique de l’Est pour recueillir des renseignements sur les ambassades d’Israël, des États-Unis et des Émirats Arabes Unis afin d’envisager de mener des attaques contre elles. Certains des agents étaient des citoyens européens avec la double nationalité iranienne.

Gabriel Attal