(Crédit: Wikimedia Commons)

L’alyah en baisse de près de 40% en 2020

L’alyah a connu une baisse de près de 40% en 2020, en raison de la pandémie de coronavirus et des différents confinements et fermetures de l’aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. 21 200 personnes de confession juive ont immigré en Israël en 2020 contre environ 33 500 l’année précédente, une chute de 36,7% en une seule année, selon les données dévoilées par les autorités israéliennes. En Russie, l’alyah a fortement chuté avec 15 000 olims en 2019 contre 6 260 en 2020.

L’immigration juive en France est restée relativement stable. « La pandémie n’a pas fait baisser la motivation de l’alyah, au contraire », a déclaré le directeur de l’Agence juive en France, Arié Abitbol. « Malgré le fait que durant trois mois, il n’y a pas eu d’immigration possible à cause des confinements, le nombre d’olims (immigrants, ndlr) est resté identique en 2020 et la demande est de plus en plus importante », a t-il affirmé ».

« Nous avons dix fois plus de demandes d’informations sur l’alyah que l’année précédente », précise Arié Abitbol, évoquant à la fois les difficultés économiques en Europe et la gestion de la crise sanitaire par les autorités israéliennes

Gabriel Attal