(Crédit: DR)

Olivier Veran maintient le délai entre 2 injections à « 3 ou 4 semaines » du vaccin Pfizer/BioNTech

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce mardi que le délai entre deux injections de vaccin Pfizer est maintenu à « trois ou quatre semaines ». Certaines autorités sanitaires avaient estimé qu’on pouvait allonger ce délai à six semaines. « Nous sommes face à une part d’inconnu, je fais le choix de la sécurité des données validées », s’est justifié le ministre. S’il juge la question « légitime », un report n’aurait in fine qu’un « impact mineur sur le rythme des vaccinations ».

La Haute autorité de santé (HAS) avait préconisé samedi « d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin » au lieu de 3 et 4 semaines respectivement pour les deux déjà disponibles en France, ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna. Allonger les délais permet d’augmenter le nombre de premières injections, en utilisant des doses initialement prévues pour la deuxième. « Espacer les deux doses permettrait de vacciner au moins 700.000 personnes de plus le premier mois », plaidait la HAS. L’Agence du médicament (ANSM) avait elle aussi jugé le 7 janvier qu’allonger l’intervalle à 6 semaines pouvait « être envisagé ».

Gabriel Attal