(Crédit: DR)

Frédéric Salat-Baroux sur Radio J: « Je trouvais que Blum envoyait un message de justice »

L’ancien secrétaire général de la présidence de la République, Frédéric Salat-Baroux, était l’invité de Steve Nadjar dans le journal de 14h de Radio J ce mardi après-midi. L’avocat est revenu sur la parution de son livre intitulé « Blum le magnifique, du juif ‘Belle époque’ au leader socialiste » paru aux éditions de l’Observatoire. « Ce qui m’a intéressé en tant que passionné de l’Histoire c’est la figure qu’il représente dans l’identité française. (…) Je trouvais que Blum envoyait un message complémentaire par rapport à l’identité française qui est un message de justice. (…) Tout le parcours de Blum avec ses métamorphoses va lui permettre de devenir ce qu’il était déjà c’est-à-dire quelqu’un pour qui l’essentiel était la justice. Après, il y a comme dans tout grand destin des moments essentiels de rupture, il y a l’affaire Dreyfus, qui est essentielle, il y a également la rencontre qu’il va faire pendant l’affaire Dreyfus avec Jaurès, qui est un immense personnage et pour lequel Blum va avoir l’intelligence de se placer en disciple. Il y a peu d’années d’écart entre les deux, mais Blum va comprendre qu’il a tout à apprendre de Jaurès et effectivement il va tout apprendre de lui », a déclaré Frédéric Salat-Baroux.

Gabriel Attal