(Crédit: police israélienne)

La police et les manifestants s’affrontent violemment à Bnei Brak, un bus incendié

Les affrontements se poursuivent à Bnei Brak entre la police et des émeutiers orthodoxes. Un bus a été incendié dans la nuit du dimanche 24 au lundi 25 janvier après que son chauffeur arabe en ait été sorti et battu. Il est légèrement blessé. Les flammes du bus en feu ont touché des câbles électriques et ont provoqué une panne de courant dans certaines parties de la ville.  Plusieurs habitants des bâtiments voisins ont été évacués par crainte que le bus n’explose. La police a utilisé des grenades assourdissantes contre les émeutiers opposés aux règles du confinement généralisé.

Toute la journée de dimanche, de violents affrontements ont eu lieu à Bnei Brak entre des orthodoxes et la police. Des policiers ont été blessés et un bus a été incendié.  Des députés du parti Judaïsme Unifié de la Torah et d’autres responsables haredi ont déclaré dimanche matin que la police étant responsable de ces violences.

Christophe Dard