(Crédit: DR)

Le FBI contrôle les militaires de la garde nationale américaine avant l’investiture

Des responsables américains de la défense se disent inquiets d’une attaque ou d’une autre menace de la part de membres du service impliqués dans la sécurisation de l’investiture du nouveau président américain Joe Biden, ce qui a incité le FBI à contrôler les 25 000 soldats de la Garde nationale entrant à Washington pour l’événement. Cela souligne les craintes que certaines des personnes chargées de protéger la ville au cours des prochains jours ne représentent pas une menace pour le nouveau président et les autres personnalités présentes. Le secrétaire de l’armée, Ryan McCarthy, a affirmé dimanche 17 janvier que les responsables étaient conscients de la menace potentielle et il a averti les commandants de rester à l’affût de tout problème dans leurs rangs à l’approche de l’inauguration. Jusqu’à présent, cependant, lui et d’autres dirigeants ont précisé n’avoir vu aucune preuve de menaces, et les responsables ont déclaré que le contrôle n’avait signalé aucun problème.

Gabriel Attal