Image d'illustration d'une centrale nucléaire à Lyon (Crédit: DR)

L’Iran commence la production d’uranium métal pour un réacteur de recherche

L’Iran a commencé à travailler sur du combustible à base d’uranium métal pour un réacteur de recherche, a annoncé mercredi 13 janvier l’organisme de surveillance nucléaire de l’ONU et Téhéran, selon Reuters. Cette décision marque la dernière violation par la République Islamique de l’accord nucléaire qu’il a signé avec six grandes puissances en 2015. « Le directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Grossi, a informé ce jeudi les États membres de l’AIEA des développements récents concernant les projets de l’Iran de mener des activités de Recherche et Développement sur la production d’uranium métal dans le cadre de son objectif déclaré de concevoir un type de combustible amélioré pour le réacteur de recherche de Téhéran, a affirmé l’AIEA dans un communiqué.

Le rapport confidentiel de l’AIEA aux États membres, obtenu par Reuters, a indiqué que l’Iran avait indiqué qu’il prévoyait de produire de l’uranium métal à partir d’uranium naturel, puis de produire de l’uranium métal enrichi jusqu’à 20% comme combustible pour le réacteur de recherche de Téhéran.

Gabriel Attal