(Crédit: DR)

Les Gardiens de la révolution Islamique saisissent un pétrolier sud-coréen

Le Corps des Gardiens de la révolution Islamique (CGRI) a saisi ce lundi un pétrolier battant pavillon sud-coréen, l’accusant d’avoir violé « les lois sur l’environnement marin », selon leur site officiel. Le site officiel du CGRI, Sepahnews, fait état de l’arrestation des membres de l’équipage de nationalités sud-coréenne, indonésienne, vietnamienne et du Myanmar, sans plus de détails. « Ce pétrolier était parti du port d’Al-Jubail en Arabie saoudite et a été saisi pour violation répétée des lois sur l’environnement marin », ajoute-t-on de même source.

Sepahnews écrit que le navire bat pavillon sud-coréen et porte le nom « Hankuk Chemi », précisant qu’il transportait 7 200 tonnes de « produits chimiques pétroliers ». Sepahnews ne précise pas où le pétrolier a été saisi ni vers quel lieu il a été transféré. L’agence Fars avait auparavant indiqué que le navire avait « été saisi dans les eaux du Golfe (…) et transféré vers les ports du pays ».

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a exigé la libération immédiate de son pétrolier. Les forces sud-coréennes stationnées dans le détroit d’Ormuz ont été dépêchées dans la région.

Gabriel Attal