(Crédit: DR)

Deux attentats terroristes islamistes déjoués en France en 2020

Laurent Nuñez, coordinateur national du renseignement et de la lutte contre le terrorisme, a par ailleurs déclaré que trente-trois attentats islamistes ont été déjoués depuis 2017 sur le territoire français.

Invité d’Europe 1 dimanche 3 janvier, Laurent Nuñez n’a pas donné d’indication sur la nature des deux projets d’attentats islamistes sunnites déjoués l’année dernière. L’ex-secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’intérieur a déclaré que « la principale menace de terrorisme islamiste en France est de type endogène ».

Laurent Nuñez a également ajouté « On voit en ce moment une montée en puissance de la mouvance survivaliste ou suprémaciste au sein de l’ultra-droite. C’est une source d’inquiétude : 5 attentats de ce type ont été déjoués depuis 2017 ».

L’ancien patron de la direction générale de la sécurité intérieure a également défendu les résultats de la lutte antiterroriste et assuré que la présence de l’armée française au Sahel est « un succès » alors que ce dimanche, deux soldats français ont été tués au Mali, ce qui porte à cinq le nombre de militaires morts pour la France en une semaine.

Interrogé sur le suivi des soixante à soixante-dix condamnés pour terrorisme qui devraient sortir de prison cette année, Laurent Nuñez a affirmé qu’ils feront l’objet « d’obligations administratives » (pointage régulier, interdiction de paraître dans tel ou tel endroit…). « 500 condamnés pour faits de terrorisme » et « 900 détenus de droit commun qui se sont radicalisés » sont actuellement en prison selon Laurent Nuñez.

Christophe Dard