(Crédit: DR)

Le commandant iranien ayant succédé à Qassem Soleimani jure sa « résistance »

Esmail Ghaani, qui a succédé à Qassem Soleimani à la tête de la force Al-Qods, élite du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique, a déclaré ce vendredi que l’Iran était toujours prête à répondre. « De l’intérieur de votre propre maison, il peut émerger quelqu’un qui se vengera de votre crime », a-t-il affirmé lors d’un événement télévisé à l’Université de Téhéran pour marquer l’anniversaire de l’élimination du commandant Soleimani. « Les méfaits américains ne dissuaderont pas la force Al-Qods de poursuivre sa voie de résistance », a-t-il ajouté.

Deux bombardiers américains B-52 ont survolé le Moyen-Orient mercredi dans ce que les responsables américains ont qualifié de message de dissuasion à l’Iran avant le premier anniversaire. Jeudi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a accusé le président américain Donald Trump d’avoir tenté de fabriquer un prétexte pour attaquer l’Iran, et a déclaré que Téhéran se défendrait avec force.

Gabriel Attal