(Crédit: Avi Ohayon/GPO)

Israël espère un rapprochement avec un 5e pays musulman avant le départ de Donald Trump

Israël s’emploierait à normaliser ses relations avec un cinquième pays musulman pendant le mandat du président américain Donald Trump, qui se termine le mois prochain, a déclaré mercredi un ministre du gouvernement israélien à Ynet. La Maison Blanche a négocié des rapprochements entre Israël et les Émirats Arabes Unis (EAU), Bahreïn, le Soudan et le Maroc cette année.

Interrogé pour savoir si un cinquième pays pourrait s’inscrire avant que Donald Trump ne quitte le pouvoir le 20 janvier, le ministre de la Coopération régionale Ofir Akunis a déclaré: « Nous travaillons dans cette direction. » « Il y aura une annonce américaine concernant un autre pays qui rendra public la normalisation des relations avec Israël et, en substance, avec l’infrastructure d’un accord – un accord de paix », a-t-il dit.

Il a refusé de nommer le pays mais a déclaré qu’il y avait deux principaux candidats. L’un est dans le Golfe, a-t-il affirmé, donnant à Oman une possibilité tout en ajoutant que l’Arabie Saoudite ne l’est pas.

Gabriel Attal