(Crédit: DR)

Claude Moniquet sur Radio J: « Le procès du Thalys est malheureusement un peu passé à la trappe »

Le président de l’ESISC (European Strategic Intelligence and Security Center), Claude Moniquet, était l’invité de Steve Nadjar dans le journal de 14h de Radio J ce jeudi après-midi. Le spécialiste en contre-terrorisme est revenu sur le verdict dans le procès des attentats de janvier 2015 de Charlie Hebdo, Montrouge et de l’Hyper Cacher de Vincennes mais également sur le procès de l’attentat déjoué du Thalys qui doit rendre son verdict ce jeudi après-midi. La perpétuité a été requise contre le tireur, Ayoub El-Khazzani. « Etant en contact avec Abdelhamid Abaaoud, étant en contact avec le cœur organisationnel du groupe Etat Islamique, ceux qui s’occupaient de la planification et de la perpétration des attentats en Occident et particulièrement en France, Ayoub El-Khazzani ne pouvait pas ne pas avoir d’informations sur la préparation d’attentats, majeurs, massifs, en France. Or, pendant des mois et des mois, pendant toute sa détention, il va garder le silence, alors que les informations qu’il aurait pu donner, aurait peut être permis d’empêcher ces attentats. Cela pèsera je pense extrêmement lourd. C’est un procès qui est un peu malheureusement passé à la trappe parce que tout le monde avait les yeux braqués sur le procès de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher mais également probablement parce que c’est un attentat qui a été avorté au dernier moment », a déclaré Claude Moniquet.

Gabriel Attal