(Crédit: Tsahal)

Kochavi: l’augmentation des frappes israéliennes en Syrie a entraîné une diminution de l’activité iranienne

L’enracinement de l’Iran en Syrie ralentit en raison des opérations de Tsahal en cours qui se sont intensifiées au cours de l’année écoulée, a déclaré le chef d’état-major des FDI, Aviv Kochavi. « L’ancrage iranien en Syrie connaît un net ralentissement en raison de l’activité des FDI, mais nous avons encore un long chemin à parcourir pour atteindre nos objectifs dans ce domaine », a ajouté le lieutenant général. L’année dernière a vu une augmentation du rythme et de la qualité des frappes israéliennes contre les actifs iraniens en Syrie, y compris des opérations cinétiques ainsi qu’une expansion des frappes secrètes et clandestines. « Nous avons atteint plus de 500 objectifs cette année, sur tous les fronts, en plus de multiples missions clandestines », a indiqué Aviv Kochavi.

Gabriel Attal