(Crédit: GPO)

Le procès Netanyahou pourrait être retardé suite à de possibles imprécisions dans l’acte d’accusation

Le procès pour corruption du Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a repris dimanche. Ses avocats ont demandé au tribunal de district de Jérusalem de rejeter les accusations portées contre lui en raison de la présumée irrégularité des enquêteurs de la police sondant le chef du gouvernement, et les juges indiquant qu’ils avaient l’intention d’ordonner aux procureurs d’expliquer pourquoi certaines parties de l’acte d’accusation n’étaient pas suffisamment détaillées.

Une telle décision obligerait probablement les procureurs à corriger l’acte d’accusation, ce qui entraînerait un autre retard important dans le calendrier du procès. Le début de la phase de preuves a déjà été repoussé d’un mois. Le procès de Netanyahu pour fraude, abus de confiance et acceptation de pots-de-vin s’était ouvert en mai. Bien que le Premier ministre ait assisté à la première audience, il a été dispensé de comparaître à des étapes ultérieures, en grande partie procédurales, du procès, y compris l’audience de dimanche.

Gabriel Attal