Le général affirme que l'Etat ne remplit pas son rôle de protection des Juifs (Crédit: Elodie Grégoire)

Général Pierre De Villiers sur Radio J: « Je comprends les départs des juifs français, mais les regrette »

Le Général Pierre De Villiers était l’invité d’Ilana Ferhadian dimanche 6 décembre sur Radio J à l’occasion de la sortie de son dernier livre « L’équilibre est un courage » aux éditions Fayard. L’ancien chef d’Etat major des armées (2014-2017) a évoqué la situation des juifs en France notamment au cours de ce grand entretien. « Je comprends les départs des juifs français, mais je les regrette. C’est une partie de la France qui part. Je les comprends car quand on ne se sent plus protégés, on va chercher la protection où elle est. L’Etat français ne remplit donc pas son contrat, celui de protéger les hommes et les femmes qui sont attachés au pays », a déclaré l’ex chef du cabinet militaire du Premier ministre. Le général Pierre De Villiers, âgé de 64 ans, a ajouté: « J’ai toujours veillé a protéger les communautés juives de France, notamment en cette période difficile. La communauté juive doit pouvoir vivre en paix et en toute sécurité. »

L’ancien chef d’Etat major des armées s’est également penché sur la situation au Moyen-Orient, en particulier au Liban et en Israël. Sur la lutte contre le terrorisme, le général De Villiers pense qu’il faut s’inspirer de ce qui marche dans le monde et notamment de l’Etat hébreu: « Israël a une grande expérience dans la lutte anti terroriste. Il faut aller chercher la richesse là où elle est. Les enseignements israéliens en matière de lutte anti terroriste, sont très intéressants, sur le plan de la technique et de l’organisation bien évidemment. »

Gabriel Attal