(Crédit: Twitter)

Gabi Ashkenazi regrette les propos scandaleux de l’ex-chef des services de renseignements saoudien

Le ministre des Affaires étrangères israélien, Gabi Ashkenazi, regrette les propos scandaleux de l’ex-chef des services de renseignements d’Arabie Saoudite, le prince Turki Al Faycal. Ce dernier a déclaré dimanche, lors d’une table ronde à Bahreïn à laquelle participait le chef de la diplomatie, qu’Israël pratique l’apartheid et détenait les Palestiniens dans des camps de concentration. Ce prince saoudien a ajouté qu’aucune paix ne sera conclue tant qu’un État palestinien ne sera pas créé sur les lignes de 1967.

Sur Twitter, Gabi Ashkenazi a affirmé que « les fausses accusations du prince saoudien ne reflètent pas l’esprit et les changements dans la région. » Jusqu’à présent, le Royaume saoudien a affirmé qu’il n’officialisera ses relations avec Jérusalem que lorsqu’un accord de paix impliquant une solution à deux États sera trouvé.

Christophe Dard