(Crédit: DR)

Un homme passé à tabac par des policiers, Emmanuel Macron « plus que choqué », selon son entourage

Le président français, Emmanuel Macron, a été « plus que choqué » par la vidéo de Loopsider montrant un producteur de musique de couleur noir passé à tabac par des policiers à Paris. Invité du journal de France 2 jeudi soir, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a déclaré que si la justice concluait à une faute, il demanderait « la révocation des trois policiers ». Les trois membres des forces de l’ordre sont pour l’instant suspendus pour quatre mois alors qu’une enquête a été demandée à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), après cette scène survenue samedi dans le 17e arrondissement de Paris.

Cette affaire survient après l’adoption en première lecture, cette semaine, par l’Assemblée nationale, de la proposition de loi sur la « sécurité globale », qui suscite de vives critiques de la part des journalistes, des défenseurs des libertés et de l’opposition. Elle survient également trois jours après l’évacuation musclée, lundi soir, d’un camp de migrants place de la République à Paris. Gérald Darmanin sera lui auditionné lundi par la Commission des lois de l’Assemblée nationale.

Plusieurs sportifs professionnels se sont indignés de ces scènes de violence. Antoine Griezmann d’abord, attaquant du FC Barcelone, sur son compte Twitter a écrit: « J’ai mal à ma France. » Kylian Mbappé, attaquant du Paris Saint-Germain, a lui publié un texte où il parle d’une « vidéo insoutenable » et conclut: « Stop au racisme. »

Gabriel Attal