(Crédit: DR)

Le fils de l’ancien Premier ministre libanais, Rafik Hariri, appelle son pays et Israël à faire la paix

Alors que les négociations se poursuivent entre Israël et le Liban concernant leur frontière maritime, le fils de l’ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri appelle son pays et l’état hébreu à faire la paix. Bahaa Hariri qualifie les pourparlers actuellement en cours de « pas positif » pour Beyrouth. Cependant, l’homme d’affaires et frère de l’ancien premier ministre assassiné par le Hezbollah en 2005 a averti que le mouvement terroriste ne doit pas tirer profit de ces négociations et qu’il ne doit pas faire partie du prochain cabinet alors que le Liban n’a plus de gouvernement depuis près de trois mois. Ces déclarations de Bahaa Hariri interviennent alors que Tsahal a neutralisé mardi un drone appartenant au Hezbollah et qui tentait de s’infiltrer dans l’espace aérien israélien depuis le Liban.

Christophe Dard