(Crédit: DR)

Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif pro palestinien Cheikh Yassine

Quelques jours après l’assassinat de Samuel Paty c’est ce mercredi que va être dissout le collectif propalestinien Cheikh Yassine, a annoncé mardi soir Emmanuel Macron à la sortie de la préfecture de Bobigny, où il a présidé une séance de la Cellule de lutte contre l’islamisme et le repli communautaire. Le collectif Cheikh Yassine a été fondé par Abdelhakim Sefrioui, un islamiste antisémite, pro-Hamas et proche de Dieudonné, fiché S depuis plusieurs années et qui sillonne depuis plus de 15 ans la région parisienne, organisant manifestations, prières de rue et actions devant des lycées. Aldelhakim Sefrioui a soutenu le parent d’élève qui a mené la cabale contre Samuel Paty et relayé ses messages de haine publiés sur les réseaux sociaux.

Le premier ministre, Jean Castex, a annoncé mardi qu’il souhaitait faire « évoluer » l’Observatoire de la laïcité. Créé en 2007 pour « assister le Gouvernement » pour « mieux faire respecter le principe de laïcité dans les services publics », l’Observatoire ne serait plus capable de faire face à « la menace contre le République », qui a « radicalement changé » d’après le locataire de Matignon.

Christophe Dard