(Crédit: Twitter)

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine: 10 personnes en garde à vue

Une dixième personne a été mise en garde à vue samedi soir dans l’enquête sur l’assassinat du professeur d’histoire, Samuel Paty, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Un militant islamiste très actif, Abdelhakim Sefrioui, fait partie de ces gardés à vue. Interpellé samedi à Évry avec sa compagne, Abdelhakim Sefrioui avait accompagné début octobre au collège du Bois d’Aulne de Conflans-Saint-Honorine, le père d’une élève pour demander le renvoi de la victime, qui avait montré des caricatures du prophète Mahomet à ses élèves.

L’auteur de cet assassinat, âgé de 18 ans, est un Russe tchétchène. Il a été neutralisé par les forces de l’ordre suite à l’attentat. De confession musulmane, il est né à Moscou en 2002. Selon une source proche de l’enquête, « il était réfugié, avec une carte de séjour de dix ans délivrée il y a six mois environ ». Il aurait réagi à la campagne sur les réseaux sociaux contre le professeur de Conflans. Les enquêteurs cherchent à établir les éventuelles complicités dans cette affaire. Un rassemblement se tiendra ce dimanche à 15h à Paris en hommage au professeur. L’Elysée a fait savoir qu’un hommage national sera rendu à Samuel Paty.

Gabriel Attal