(Crédit; Uvision)

La Cour suprême israélienne rejette l’interdiction de la vente d’armes à l’Azerbaïdjan

La Haute Cour de Justice israélienne a rejeté lundi 12 octobre une pétition visant à interdire la vente d’armes à l’Azerbaïdjan, car elle manquait de preuves pour justifier une audition sur leur utilisation pour des crimes de guerre contre l’Arménie. La décision n’empêche pas une pétition ultérieure présentant des preuves plus complètes. L’activiste Elie Joseph, qui a entamé une grève de la faim sur la question, a présenté des informations selon lesquelles 60% des armes de l’Azerbaïdjan viennent d’Israël et des preuves d’un éventuel transport aérien d’armes vers l’Azerbaïdjan quelques jours avant que son conflit actuel avec l’Arménie n’éclate. Il a également présenté des reportages et un rapport d’Amnesty International avec des preuves que l’Azerbaïdjan utilise des drones israéliens pour tuer des Arméniens. Cependant, presque rien de ce que Joseph a présenté ne prouve que les armes israéliennes ont été utilisées contre les Arméniens pour des crimes de guerre, a déclaré le juge Yosef Elron. Tout au plus, cela prouve que des armes israéliennes ont été vendues à l’Azerbaïdjan, ce qui pourrait signifier qu’elles sont entreposées ou en réserve à des fins défensives uniquement, a-t-il déclaré.

Gabriel Attal