(Crédit: Twitter)

La police israélienne demande l’autorisation d’interroger Gila Gamliel qui a violé le confinement

La police israélienne a demandé ce mardi l’autorisation d’interroger la ministre de la Protection de l’environnement, Gila Gamliel, pour avoir prétendument violé plusieurs restrictions liées au coronavirus. Seul le procureur général Avichai Mandelblit a le pouvoir d’autoriser une enquête sur un ministre, et lundi soir, un porte-parole du ministère de la Justice a déclaré qu’il n’avait pas encore reçu une telle demande. Bien que Gamliel ait déjà admis lundi avoir violé les limitations de mouvement pendant le confinement et pour une personne, comme elle, qui a été testée positive pour le virus, les allégations les plus graves concernent le fait qu’elle ait activement induit en erreur le ministère de la Santé pour violer davantage les restrictions de quarantaine. Pour la première violation, la ministre risque une « simple » amende mais pour la seconde, bien plus grave, elle pourrait écoper de plusieurs années de prison pour avoir menti au ministère de la Santé et avoir propagé le virus.

Gabriel Attal