(Crédit: DR)

Israël affirme que les négociations avec le Liban ne porteront que sur les frontières maritimes et non terrestres

Les négociations entre Israël et le Liban, qui devraient commencer la semaine prochaine, ne porteront que sur les frontières maritimes, a déclaré dimanche une source diplomatique à Jérusalem, malgré les indications contraires de Washington et de Beyrouth. Bien que des différends au sujet de la Ligne bleue, comme la frontière terrestre entre Israël et le Liban soient survenus lors des discussions préalables aux négociations, Israël n’a pas accepté de négocier des frontières terrestres. L’Etat hébreu n’exclut pas les négociations sur la Ligne bleue, mais elles devraient être séparées et différents acteurs seraient impliqués. Le ministère de l’Énergie est profondément engagé dans les négociations sur la frontière maritime, car il y a du gaz naturel dans cette partie de la Méditerranée, que les deux parties souhaitent développer.

Gabriel Attal