(Crédit: DR)

Michel Cohen Tenoudji sur Radio J: « Des synagogues à Marseille ne pourront pas ouvrir à Kippour »

Le président du consistoire israélite de Marseille, Michel Cohen Tenoudji, était l’invité de Steve Nadjar dans le journal de 14h de Radio J ce jeudi après-midi. Il est revenu sur les mesures annoncées par le ministre de la Santé, Olivier Véran, et les nouvelles restrictions notamment à Marseille et les conséquences sur la vie communauté locale, notamment à trois jours de Kippour. « Depuis les fêtes de Roch Hachana que nous avons passé avec des protocoles sanitaires extrêmement rigoureux, nous abordons la fête de Kippour, qui est un jour avec une affluence encore plus grande que Roch Hachana. Le protocole sanitaire est complètement adapté, il n’est pas adapté à une fête mais à la gestion d’un lieu, en ‘l’occurrence d’une synagogue. (…) Compte tenu de la dégradation sanitaire, nous allons encore faire plus attention aux directives, nous allons répéter avec les présidents de synagogues les directives de façon à ce qu’il n’y ait aucun écart », a déclaré le président du conseil israélite de Marseille.

Michel Cohen Tenoudji a expliqué que les synagogues n’étant pas en mesure d’appliquer ce protocole sanitaire n’ouvriront pas en ce jour saint: « Il y a quelques synagogues qui ne pourront pas ouvrir. Par exemple, celle de la rue Paradis du Rav Pinto qui a dû déplacer la synagogue en plein air, sous une tente dans un autre lieu. Il y a des petites synagogues de région qui n’ouvriront pas à cause de locaux trop exigus pour respecter la distanciation physique. Mais la majorité des synagogues ouvriront. » Le président du conseil israélite de Marseille a rappelé que personne ne pourra se rendre à la synagogue à Kippour s’il n’est pas inscrit au préalable.

Gabriel Attal