(Crédit: DR)

Conflit israélo-palestinien: Macron affirme « ne pas croire à une paix qui se construira sur l’humiliation »

Lors de son discours mardi soir à l’Assemblée générale annuelle de l’ONU, Emmanuel Macron s’est exprimé sur le conflit israélo-palestinien. Le président français a appelé à une solution à deux Etats. Le chef de l’Etat s’est réjoui des accords de normalisation signés entre l’Etat hébreu, les Emirats Arabes Unis et le Bahreïn. « C’est un gage d’espoir pour l’avenir », a t-il ajouté. Emmanuel Macron a ensuite expliqué: « Pour autant, une paix juste nécessite avant tout de retrouver les voies et les moyens d’une négociation décisive qui permette aux Palestiniens de disposer enfin de leurs droits. » En faisant référence au plan de paix de Donald Trump, le président a fustigé: « Je ne crois pas à une paix qui se construira sur l’hégémonie ou l’humiliation, quand bien même celle-ci serait compensée par de l’argent, car on ne compense pas l’humiliation d’un peuple par de l’argent. »

Gabriel Attal