(Crédit: DR)

La police israélienne accusée d’avoir dissimulé un conflit d’intérêts dans une enquête visant Benyamin Netanyahou

Channel 12 a rapporté lundi 7 septembre que des responsables judiciaires israéliens avaient déposé une plainte auprès du contrôleur de l’État ces derniers jours, alléguant que des officiers de police supérieurs et le procureur de l’État s’étaient livrés à une dissimulation généralisée d’un grave conflit d’intérêts par l’un des enquêteurs sur Benyamin Netanyahou et sa femme, Sara, afin de ne pas faire dérailler les enquêtes de corruption visant le Premier ministre. Selon le reportage télévisé, les responsables allèguent qu’Avi Rotenberg, le policier en charge de l’enquête sur les accusations de mauvais usage de fonds publics de Sara Netanyahou a mal dépensé des fonds publics à son profit personnel et n’a pas révélé à ses supérieurs en 2016 qu’il entretenait une relation extraconjugale avec Judy Nir-Mozes. Cette dernière est la sœur de l’éditeur de Yedioth Ahronoth Arnon Mozes, qui a été inculpé avec le Premier ministre dans « l’affaire 2 000 ».

Le chef du gouvernement israélien a qualifié le reportage de « choquant » et de « bombe atomique » qui a prouvé que les affaires de corruption contre lui étaient un complot. D’autres hauts responsables du Likoud ont également appelé à une enquête sur ces accusations.

Gabriel Attal