(Crédit: Twitter)

Benny Gantz réprime Avigdor Liberman pour avoir appelé à faire fi des consignes sanitaires

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a condamné ce lundi le chef du parti Israël Beytenou, Avigdor Liberman, pour avoir appelé les Israéliens à bafouer les consignes gouvernementales sur le coronavirus. Le leader de l’alliance Bleu Blanc qualifie les propos « d’irresponsables » et l’exhorte à ne pas utiliser la pandémie pour consolider son capital politique. « Le coronavirus n’est pas là pour déplacer des sièges [à la Knesset] [d’un parti à un autre] ou un moyen d’aiguillage politique », a lancé Benny Gantz.

Lors d’une réunion de son parti, Israël Beiteinou, Avigdor Liberman avait accusé Benyamin Netanyahu de sacrifier la santé publique pour assurer la stabilité de sa coalition et « par conséquent, toutes les décisions prises sont manifestement illégales ». « Je suggère que le public agisse selon le bon sens et non conformément aux directives du gouvernement », avait-il ajouté.

Gabriel Attal