(Crédit: SANA)

La défense aérienne syrienne activée suite à une attaque près de Homs attribuée à Israël

Les défenses aériennes syriennes ont intercepté dans la nuit du mercredi 2 septembre au jeudi 3 septembre des missiles tirés par un avion de combat israélien sur une base aérienne du centre de la Syrie, a déclaré l’agence de presse officielle SANA. L’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme (OSDH) a confirmé l’attaque contre la base aérienne de la province de Homs, affirmant qu’Israël était « probablement » responsable, ajoutant que des explosions avaient été entendues alors que les défenses aériennes du régime tentaient d’intercepter ces missiles. Lors de ces frappes, 16 combattants pro-Iraniens auraient tués. Sept d’entre eux auraient été tués à l’extérieur de la ville de Mayadeen. Les neuf autres auraient été tués au sud de la ville d’Albu Kamal à la frontière irakienne.

Des sources syriennes affirment que l’attaque a été lancée par l’armée d’Al-Tanf près de la frontière syrienne avec l’Irak, qui abrite les forces américaines. L’attaque de mercredi était la deuxième de cette semaine, après que les frappes israéliennes ont tué lundi un civil, trois soldats gouvernementaux et sept combattants étrangers alliés, selon l’OSDH.

Gabriel Attal