(Crédit: DR)

Gilles Kepel sur Radio J: « Le procès n’est pas celui des petites mains du djihadisme »

Le spécialiste de l’Islam et du monde arabo-musulman, Gilles Kepel, était l’invité du journal-magazine de Steve Nadjar sur Radio J ce mercredi après-midi à 14h. Le politologue français est revenu sur le procès des attentats de janvier 2015 de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher de Vincennes à Paris. « Le procès n’est pas celui des petites mains du djihadisme, contrairement à ce que disent les islamo-gauchistes. Ceux qui participent à cette affaire se connaissent depuis longtemps, ils ont travaillé ensemble à l’étranger, en Syrie notamment. Par conséquent, distinguer des petites mains victimes, innocentes et ceux qui sont morts c’est du même niveau d’ineptie que celui qui considère la pensée Merah comme un loup solitaire », a expliqué celui qui dirige la chaîne Moyen-Orient Méditerranée à l’École normale supérieure.

Gilles Kepel a également évoqué l’importance de ce procès historique dont il considère que ce sera un moment de « vérité »: « J’attends, comme toute la société, que ce procès soit un moment d’expression de la vérité. (…) Il y aura une justice basée sur la vérité. Je crois que c’est l’occasion également d’en finir avec ces demi-vérités, cette culture de l’excuse. Je crois qu’il faut que la France affronte ce phénomène de la violence djihadiste. »

Gabriel Attal