(Crédit: DR)

Biélorussie : inquiétudes de la communauté internationale après la mort d’un manifestant

La police biélorusse confirmait hier mercredi 12 août, la mort d’un manifestant en détention, après la réélection controversée du président Alexandre Loukachenko. Face à la situation inquiétante, la Lettonie, la Lituanie et la Pologne, voisins de la Biélorussie, ont présenté hier un plan de médiation pour sortir de la crise politique. 

De son côté, l’ONU a condamné la répression des manifestants, tout comme le chef de la diplomatie américaine. Mike Pompeo qui estime que le peuple biélorusse avait droit aux « libertés qu’il réclame », tandis que la chancellerie allemande a dénoncé un « climat d’intimidation, de peur et de violence ». Enfin, la France a pour sa part exprimé sa « très grande préoccupation ».

Demain, les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de l’Union européenne se réuniront en urgence.