L'origine de l'explosion n'est pour l'instant pas connue / (Crédit: DR)

Des juifs libéraux s’opposent à Brad Sherman pour le poste de chef des Affaires étrangères à la Chambre des représentants

Cinq organisations du courant juif libéral ont envoyé une lettre à la commission des affaires étrangères de la Chambre mardi, exposant les critères qu’ils estiment que le jury devrait utiliser lors de la sélection de son prochain président. Il s’agissait notamment de choisir un membre de la Chambre des représentants des États-Unis ayant un dossier constant de soutien à l’accord sur le nucléaire iranien, la relation américano-israélienne et une solution à deux États.

La coalition de groupes de défense progressistes juifs (comprenant J Street, Americans for Peace Now, Ameinu, Habonim Dror et Partners for Progressive Israel) a également déclaré que le prochain président du comité devrait s’opposer aux efforts israéliens pour annexer certaines parties de la Judée-Samarie, et devrait être prêt à empêcher l’aide militaire américaine d’aller à l’annexion. Un responsable de J Street a déclaré que le député démocrate californien Brad Sherman était la source de l’inquiétude des militants.

« Il est ouvert de se demander si les vues et le dossier du représentant Sherman sont conformes à ces principes », a déclaré logan Bayroff, directeur des communications de J Street, à Times of Israel.

« Son opposition au JCPOA [accord avec l’Iran] au moment de la vérité en 2015, ainsi que son soutien initial à la guerre en Irak, soulèvent de réelles inquiétudes quant à la force de son engagement en faveur de la diplomatie », a-t-il ajouté.

Le bureau de Brad Sherman n’a pour l’instant pas souhaité réagir.